JOYEUX 1er MAI !

Pas possible aujourd'hui d'aller cueillir le brin de muguet porte-bonheur dans les bois ...

Pour passer néanmoins une bonne journée,

ACE15 vous propose de vous rappeler l'histoire du 1er mai, celle de la tradition du muguet, de chanter quelques chansons, une chronique de Bertrand DICALE (parrain des Journées Georges Brassens et de la chanson française 2019), une comptine et des bricolages pour enfants et une proposition pour passer une bonne soirée le lendemain...

 

Joyeux 1er mai à tous et restez toujours chez vous !

 

Le 1er mai dans le monde

La Fête du Travail est le nom de plusieurs fêtes qui furent instituées à partir du XVIIIème siècle pour célébrer les réalisations des travailleurs.

La fête du travail est chômée (fériée) dans certains pays comme la Belgique, l'Allemagne, la France, l’Italie, le Luxembourg, le Brésilou encore le Burkina Faso.

On peut remarquer des différences dans plusieurs pays sur la façon dont la fête du travail est pratiquée. Au Canada et aux États-Unis, la fête du travail est un jour férié du mois de septembre. En Australie, elle est fêtée à différentes dates proches du printemps ou de l’automne.

Dans certains pays, comme la France et la Suisse, elle se confond avec la journée internationale des travailleurs, fête internationale instaurée à l'origine comme journée annuelle de grève pour revendiquer la journée de huit heures, qui devint au XXème siècle une journée de lutte et de célébration des combats des salariés. Célébrée le 1er mai dans de nombreux pays du monde, elle est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier.

L'histoire du 1er mai

 

Le 1er mai, Fête du travail, tire ses origines dans l'histoire du monde ouvrier. Le point de départ est le samedi 1er mai 1886. Ce jour-là, à Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américains, alors en plein développement.

En France, dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l'habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. 

Le 23 avril 1919, le Sénat ratifie la journée de huit heures et fait du 1er mai suivant une journée chômée.

Le 24 avril 1941, le maréchal Pétain instaure officiellement le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale ».

Cette fête disparaît à la Libération.

La loi du 26 avril 1946 fait du 1er mai 1946 un jour chômé et payé. En avril 1947,  le 1er mai est réinstitué jour chômé et payé dans le code du travail, sans être une fête nationale.

 La loi du 29 avril 1948 fait du 1er mai un jour férié et chômé mais payé.

Ce n’est que le 29 avril 1948 qu’est officialisée la dénomination « Fête du Travail » pour le 1er mai.

L'histoire du muguet

 

Le muguet est une plante vivace qui fleurit chaque printemps. Il est depuis toujours le symbole de la nouvelle saison et des beaux jours qui reviennent.

 

Durant l'antiquité, les hommes accrochaient un brin de muguet sur les portes des fiancées pour marquer leur attachement. Il était aussi une manière de souhaiter de bonnes récoltes.

Originaire d'Asie et plus précisément du Japon, le muguet est une plante acclimatée en France depuis le Moyen-âge.

C'est en 1561 que Charles IX instaure la tradition d'offrir du muguet le 1er mai pour porter bonheur aux gens que l'on aime.

 

La légende raconte qu'en 1560, un chevalier lui offrit un brin de muguet et qu'il décida d'en offrir lui aussi à tout son entourage. L'année qui suit, il décide d'instaurer la tradition qui se répand très vite partout en France. 

La Fête du travail et des travailleurs fut adoptée en 1889 au congrès de la fondation de la IIe Internationale à Paris. Elle a été choisie en mémoire des morts de la manifestation du 1er mai 1886 à Chicago qui se battaient pour instaurer la journée de 8 heures de travail.

 

A Paris, les manifestants défilent aussi en 1890 en portant à la boutonnière un triangle rouge symbolisant leurs revendications (Division de la journée en 3 huit : travail - sommeil - loisirs). Ce triangle a rapidement été remplacé par la fleur d'églantine puis par le muguet cravaté de rouge.

 

Depuis, le muguet et la Fête du travail sont associés dans l'imaginaire collectif.

C'est vers 1907 et en mémoire des manifestations de 1890 que le muguet et la Fête du travail s'associent dans l'imaginaire collectif.

 

Il s'offre le 1er mai pour célébrer le printemps et porter bonheur à tous. Devant l'ampleur de cette tradition, les premières ventes de muguet dans les rues apparaissent dès 1936. 

 

Le 1er mai en chansons

Lamarque.png

La première chanson qui vient à l'esprit quand on parle de 1er mai est bien sûr "Le temps du muguet" interprétée par Francis LEMARQUE.

Un brin surannée, mais toujours agréable, nous vous invitons néanmoins à la réécouter en cliquant sur la photo ci-contre.

Dicale.jpg

Bertrand DICALE, parrain des Journées Brassens et de la chanson française 2019, a consacré une de ses  chroniques sur France Info le 30 avril 2016 à « LES CHANTS DU 1ER MAI ».

Vous pouvez réécouter cette chronique en cliquant sur sa photo ci-contre.

«  Aujourd'hui, c'est comme un double dimanche, puisque c'est aussi la Fête du Travail. Retour sur les hymnes et mythes d'un jour légendaire :

En 1934, la maison de disques La Voix des Nôtres, liée à la SFIO (l'ancêtre du parti socialiste), célèbre la Fête du Travail. © Discothèque Radio-France.

Nous n’y pouvons rien : du point de vue de la chanson, le 1er mai, c’était mieux avant. A gauche, dans le camp des travailleurs en lutte, on a forcément la nostalgie des années où la confrontation tournait à l’avantage moral du camp des syndicats et des organisations ouvrières, ce qui faisait de grosses chansons de combat particulièrement musclées. ».

Vous pourrez également écouter quelques chansons en cliquant sur les photos des artistes ci-dessous...

Bihl.png

Agnès Bihl, Le Joli mois de mai , 2001

ogeret.jpg

Marc Ogeret, 1er Mai, 1896 (enregistrement 1980)

Ferré.png

Léo Ferré, Paris je ne t'aime plus , 1969

Darrieux.png

Danielle Darrieux "Le temps du muguet" | Archive INA

Defacq.png

Eddie Defacq, Le Premier Mai , années 60

Dorothée.png

Dorothée chante "Le temps du muguet".

Les nuits de Moscou" adapté en français en 1959

Brassens.jpg

Quant à Georges Brassens, cher aux coeur des habitants du 15ème et d'ACE15, il n'a pas vraiment chanté le 1er mai et le muguet, mais a rédigé le "Discours des fleurs" dont vous trouverez le texte en cliquant sur sa photo ci-contre, texte qui a été repris et mis en  musique par Eric Zimmermann.

Et bien sûr, vous aurez à l'esprit sa célèbre "Une jolie fleur" !

 

Le 1er mai pour les enfants

Comptine.png

Pour occuper vos enfants, nous vous suggérons de leur apprendre cette jolie comptine que vous pourrez écouter en cliquant sur l'image ci-contre...

« Le muguet du premier-mai »

Anny VERSINI, Jean-Marc VERSINI La classe en fêtes.

bricolage.png

SI vous avez décidé de ne pas sortir, vous pouvez fabriquer avec vos enfants ce joli pot de muguet grâce aux conseils que vous trouverez en cliquant sur l'image ci-contre.

coloriage.jpg

Enfin, vous trouverez de nombreux coloriages pour garder un souvenir de ce mémorable 1er mai 2020. Ce n'est pas commun d'être confiné ce jour-là ! Cliquez sur l'image ci-contre pour accéder à un site où vous en trouverez pour tous les goûts.

 

Et le 2 mai, que fait-on ?

Chaplin.jpg

Après cette bonne journée de confinés du 1er mai, vous aurez envie d'organiser votre soirée du lendemain. Nous vous proposons un événement 100% 15ème avec le cinéma Le Chaplin Saint-Lambert dont vous pourrez découvrir le programme en cliquant sur l'affiche ci-contre.